A la rescousse des «Malraux» perdus – ALTINUM

A la rescousse des «Malraux» perdus – ALTINUM
3 January 2016 g.depresle@altinum.fr

77 rue de Verdun, un “loi Malraux“ bloqué depuis 10 ans. N. A.-V.

Le cabinet Altinum a permis la reprise de trois projets immobiliers «plantés»
suite au scandale immobilier «Jassogne». Le 77 rue de Verdun va suivre.

Dans une Bastide en pleine tempête immobilière, ballotée par l’irresponsabilité de certains propriétaires, Luciano Ambrosio, cogérant du cabinet Altinum, pourrait être assimilé à un sauveteur d’immeubles au bord du naufrage. Plusieurs projets immobiliers, type loi Malraux, qui favorisaient la défiscalisation ont connu une issue dramatique. Le promoteur Jean-Charles Jassogne promettait alors la rénovation d’une dizaine d’immeubles en Bastide.

Neuf ans après, le scandale immobilier (plaintes pour escroquerie) laisse des immeubles vides en pleine Bastide. Luciano Ambrosio a réussi à convaincre certains investisseurs regroupés au sein d’Associations foncières urbaines libre (Aful), de reprendre la rénovation. Deux projets ont abouti, un troisième est en cours (*).

« Les investisseurs nous appellent avec, en général, un bâtiment qui se dégrade. C’est le cas avec le 77 rue de Verdun que j’ai visité sur la demande d’Isabelle Chesa. On fait un état des lieux technique. On leur propose ensuite un plan de sauvegarde.» Au 77 rue de Verdun, un plan sera remis d’ici fin décembre. «La toiture est à refaire. Elle fait 1500 m2. Il s’agit de mettre l’immeuble hors d’eau. Et on va proposer de refaire la façade.»

Et la recette fonctionne. Les grands appartements ont été loués. David Bustos, élu carcassonnais et agent immobilier, confirme l’intérêt pour les grands appartements de plus de 100 m2 à Carcassonne. «Malgré ce contexte difficile, la Bastide est une zone intéressante avec des prix au m2 de 900€ en moyenne. Il y a un marché, c’est vers cela que l’on doit aller. »

(*) Il s’agit du 88, rue de Verdun (13 appartements, de 46 à 153 m2) et du 44, rue de la République (4 appartements de 63 à 90 m2).

Le mois de la rénovation

Luciano Ambrosio souhaite faire une proposition aux élus de Carcassonne. Dupliquer une opération créée dans la ville d’Autun en Bourgogne. Opération intitulée, Le mois de la rénovation. Il en explique les contours. «Il s’agit en réalité de créer un guichet unique où le candidat à la rénovation va trouver les services de la Ville mais aussi la Maison de l’Habitat, les banquiers et les entrepreneurs. De quoi répondre à toutes les questions pour monter un dossier de A à Z.» Une opération qui a très bien fonctionné à Autun et permis de booster les rénovations en centre-ville. Un complément idéal à l’opération façade lancée par l’équipe de Gérard Larrat et Isabelle Chesa pour lancer la reconquête de la Bastide.

L’Indépendant – Lundi 30 novembre 2015

L’article au complet à télécharger 2015-11-30_L’Indépendant_Carcassonne