Faut-il encore investir dans les logements anciens en 2020 ?

Faut-il encore investir dans les logements anciens en 2020 ?
19 January 2020 admin8430

Le marché du logement ancien a encore vécu une très bonne année en 2019. C’est la 5ème année consécutive de hausse des ventes avec près de 1.1 million de logements anciens vendus (+10%). Les prix progressent en moyenne de +3.2% à fin Q3 2019 sur un an, dont +6.1% à Paris (source INSEE).

L’optimisme affiché du marché cache cependant d’importantes disparités géographiques, avec Paris et la plupart des grandes métropoles régionales qui profitent du dynamisme et dont les prix augmentent, et la grande majorité des secteurs ruraux où les prix stagnent voire baissent et les délais de vente s’allongent.

Paris a dépassé la moyenne des 10.000€/ m2 à l’été 2019 et devrait atteindre 10.300€/m2 en janvier 2020 selon les Notaires. Lyon a finalement dépassé Bordeaux au printemps dernier pour afficher 5.065€/m2 en moyenne (+7.7%).

En 2020, le marché du logement ancien devrait rester soutenu par les mêmes éléments structurels qu’en 2019 : – des taux d’intérêts très bas et qui devraient le rester dans les prochains mois, doublés d’un allongement de la durée des crédits depuis 2016. Cela n’étonne plus personne aujourd’hui d’emprunter sur 20 ans pour un investissement locatif alors que ce n’était pas la norme il y a quelques années,

– le manque d’attractivité des autres placements financiers avec un livret A à 0.5%, des fonds en euros à 1% dont on ne sait même plus si le capital restera vraiment garanti… Les investisseurs français, plutôt averses au risque et frileux sur les marchés boursiers, voient dans la « pierre » un investissement rassurant,

– un pouvoir d’achat des ménages plutôt dynamique,

– une démographie toujours favorable,

– des constructions neuves en berne avec -4.9% de permis de construire et -4.1% de mises en chantier à fin octobre 2019 sur 12 mois, principalement dû à l’attentisme d’avant les élections municipales de mars 2020.

Donc, oui, en 2020, je continuerai à investir et à conseiller mes clients d’investir dans l’immobilier de logements anciens mais en étant encore plus vigilante sur la localisation et surtout sur l’adéquation entre la typologie d’actifs, le mode d’exploitation choisi et les objectifs d’investissement de chaque projet. Il y a encore de belles opérations à faire cette année !

 

Sources : Note de conjoncture sur le marché du logement publié par la FNAIM le 08/01/2020. Note de conjoncture immobilière des notaires de France. Baromètre LPI-SeLoger.

0 Comments

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*